Préchargement

Protocole et pratique diplomatique

Administration Publique

Protocole et pratique diplomatique


Spécifications - Fiche Pédagogique

A l’issue de la formation, les participants seront capables de :
  • Mettre en œuvre les principales règles et usages protocolaires et diplomatiques ;
  • Préparer et organiser des sommets et conférences dans un cadre formel ;
  • S’approprier les techniques et les stratégies des médias.

Pédagogie interactive participative ; une série de discussions feront l’objet d’échange entre les participants et le formateur.


Etude de cas pratiques en atelier.


Chaque participant ressort de la formation avec son plan d’action personnel, pour faciliter la   mise en œuvre des capacités acquises au cours de la formation.

La raison d'être du Protocole et sa définition.
Nécessité du protocole par les différents peuples et civilisations.
Le rôle stabilisateur et de transition du Protocole, notamment lors de crises historiques majeures.
Participation du protocole dans la modernité des rapports inter étatiques.

La notion d'accords et de traités à travers le droit international et le droit administratif.
La vie des accords internationaux : buts politiques, négociation, signature, conservation, ratification, entrée en vigueur, application, dénonciation.

L'origine, l'histoire et la définition de la lettre de créance, ainsi que sa valeur juridique.
Le cheminement de la lettre de créance (choix d'un Ambassadeur par le chef de l'Etat, nomination, remise, agrément en conseil des ministres, remise au chef de l'Etat).
Textes internationaux régissant les rapports diplomatiques et consulaires entre pays : les Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques (1961) et consulaires (1963).
L'immunité diplomatique du personnel diplomatique et consulaire.

Origine des distinctions honorifiques et leur définition.

Processus d'attribution des distinctions (mémoire de proposition, rôle du Protocole, promotions).

Définition et appréhension de l’emploi des termes "préséance", "étiquette" et "rang".
Le concept de "représentation", les préséances dues aux personnes non mentionnées dans le décret, et son application dans diverses situations (cortège, placement dans une église, une tribune, etc).
Les préséances internes (Ministère des Affaires étrangères et européennes, Ambassades, Consulats, Union européenne) seront évoquées.
Importance politique et évolution de l’ordre de préséance.

Les règles présidant à l’organisation de réceptions, déjeuners et dîner officiels : les invitations (cartons, libellés, gestion des listes et préséances) ;

Les plans de tables, la mise en place ;

L’accueil des invités.

Des exercices permettant aux participants de mettre en pratique ces enseignements.

Définition des notions de « conférence » et de « sommet ».

Rôle de coordinateur du Protocole vis-à-vis de l’ensemble des

Services (Ministères, Préfectures, etc.) participant à l’organisation des conférences ou des sommets.

Prévisions budgétaires, de passation de marchés publics, de recrutement d’experts techniques, ainsi que les relations entretenues avec les Ambassades.

Les réalités des visites de chef d’Etat, de Gouvernement ou de Ministres des Affaires étrangères en fonction de leur qualification (de travail, officielle, d’Etat).

La préparation des visites, la nature des relations avec les ambassades.

La coordination par le Protocole des moyens de l’Etat (sécurité, autorisations administratives) et logistiques (cortèges, transport et hébergement).

Les aspects propres au cérémonial de la Présidence de la République et aux activités du Chef de l’Etat.
La relation entre gastronomie et diplomatie


Diplomates et fonctionnaires accrédités auprès des missions diplomatiques et organisations internationales

Attachés de protocole

Journalistes et Attachés de presse

Cadres de secteurs publics et privé

J'aime, alors je partage :